Mais pourquoi bâille-t-on?

Loup EFTsuisseQui n’a pas bâillé en faisant de l’EFT? C’est un des signes de relâchement les plus fréquents qui ont lieu lorsque nous faisons de l’EFT, et j’ai trouvé intéressant cet article sur le bâillement par Pascale Bieri dans Le Matin d’aujourd’hui:

Mystère: les scientifiques se disputent pour expliquer comment du pourquoi du bâillement. Et comprendre ce qui le rend contagieux.

Le bâillement est hautement contagieux. Du moins chez les humains. « Différentes études montrent que trois personnes sur quatre sont contaminées lorsqu’on projette un film où se succèdent les bâillements », souligne le Dr. Ernesto Gomez, neurologue près de Genève. Reste que les scientifiques n’ont pas fini de s’interroger sur cet étrange réflexe. Et de polémiquer sur sa, ou plutôt ses raisons d’être.

  1. Ca permet de refroidir le cerveau – c’est la dernière théorie en vogue: le bâillement permettrait de rafraîchir nos neurones. Lorsqu’on est fatigué, ou en proie à un émotion, la température cérébrale augmente. Or, pour bien fonctionner, notre cerveau ne doit pas surchauffer. En bâillant, on fait entrer de l’air par les narines et par la bouche, ce qui permet de refroidir le sang de la tête et donc de refroidir le cerveau. En revanche, l’idée selon laquelle le bâillement apporterait un surplus d’oxygène au cerveau n’est plus d’actualité.
  2. C’est une bonne arme antistress – Rien de tel qu’un bon bâillement pour se détendre. « Ce mécanisme n’est pas qu’une ouverture de la bouche: c’est un mouvement d’étirement musculaire généralisé qui permet d’évacuer les tensions », relève Dr. Gomez. Y compris chez les animaux. Ainsi il n’est pas rare de voir des chiens ou des chats bâiller lorsqu’ils angoissent dans la salle d’attente d’un vétérinaire.
  3. Ca rend plus attentif – Chaque bâillement a une influence sur la circulation du liquide céphalorachidien et sur les neurotransmetteurs (dopamine, ocytocine). Ce qui permet notamment d’augmenter notre vigilance. « Un signal nous alerte pour dire qu’il est temps de dormir ou de manger », explique le Dr Ernesto Gomez. Concrètement: le bâillement survenant dans des circonstances où l’attention diminue (fatigue, ennui, faim, satiété), il permet de « se réveiller » en provoquant l’ouverture maximale du pharyngo-larynx, en activant le tonus musculaire et en augmentant la fréquence cardiaque.
  4. Ca exprime un désir sexuel – Chez certaines espèces animales, tel l’hippopotame ou le macaque, le mâle bâille bruyamment avant de s’accoupler. Par ailleurs, chez l’humain des études montrent que des bâillements accompagnés d’étirements sont une expression de désir sexuel pour la femme. Toutefois, on est encore loin d’avoir décrypté le lien entre bâillement et sexualité.
  5. C’est un signe d’empathie – « Un bon bâilleur en fait bâiller sept », dit-on. En fait, le bâillement mimétique, celui qui consiste à ouvrir la bouche aussi grand que celui que l’on observe (humain ou animal), est un signe d’empathie. Une preuve que l’on sait « lire » les émotions des autres. Et plus particulièrement celles de ses proches. Mais encore faut-il, pour succomber, lire les bons signaux. Car plutôt que la bouche, ce sont les yeux embués du bâilleur qui sont contagieux. Ainsi une étude réalisée sur des enfants autistes a démontré que ceux-ci « attrapent » moins les bâillements que les autres. Tout simplement parce que les autistes passent plus de temps à regarder la bouche que les yeux.