Quand la science s’intéresse au pouvoir de guérison de nos émotions

« La profession médicale sait depuis longtemps que des problèmes émotionnels peuvent avoir une influence considérable sur la chimie de notre corps ce qui, à son tour, peut conduire à toutes sortes de choses – d’éruptions cutanées, ou de maux de tête, à une toxicomanie, une déficience du système immunitaire et le cancer…  L’EFT nous en apporte constamment la preuve. Quand la culpabilité, la colère, la peur, les traumatismes etc. sont résolus, souvent les problèmes physiques disparaissent de manière simultanée. » Gary Craig

Quand nous avons résolus avec l’EFT nos culpabilités, colères, peurs, traumatismes etc., nous découvrons combien nos problèmes émotionnels non résolus impactent négativement notre relation aux autres et à la vie.

La puissante méthode de l’EFT est notre meilleure alliée dans notre processus personnel vers une plus grande paix intérieure. Elle nous aide à retrouver le chemin de notre coeur, de notre équilibre et de notre santé.
C’est naturellement que nous nous engageons alors dans nos émotions supérieures : l’altruisme, la gentillesse et la compassion.

L’altruisme, la gentillesse et la compassion favorisent notre santé !

eft-suisse, eft-amour, eft-gary-craig, formation-eft, certification eft, centre-eft,Un récent blog de Lynne McTaggart parle de récentes recherches faites à l’Université de Berkeley (USA) sur le pouvoir de guérison de ces émotions supérieures. En voici une traduction libre :

« Récemment, j’ai étudié le pouvoir de guérison des actes de compassion sur une personne qui les donne, et l’effet profond que cela peut avoir sur notre système immunitaire.

Cet effet est lié à la fonction du nerf vague, l’un des plus longs du corps, qui prend naissance au sommet de la moelle épinière et traverse le cœur, les poumons, les muscles du visage, le foie et les organes digestifs.

Dacher Keltner, psychologue à l’Université de Californie à Berkeley, dit que le nerf vague a trois fonctions : se connecter avec tous les systèmes de communication impliqués dans l’acte d’aider ; ralentir notre rythme cardiaque, calmer les effets de toute activité de lutte ou de fuite du système nerveux autonome, la réaction du corps au stress, et amorcer la libération d’oxytocine, un neuropeptide qui joue un rôle dans l’amour, la confiance, l’intimité et le dévouement.

Le nerf vague relie également le cerveau à tous les organes impliqués dans la digestion et c’est un communicateur central entre le cerveau et le corps.

Dacher Kelter a découvert que ce nerf clé est activé lorsque nous nous engageons dans nos émotions supérieures : l’altruisme, la gentillesse et la compassion. Il a également montré que l’activation du nerf vague aide à nourrir l’amour universel chez une personne et une meilleure acceptation des différences entre soi et l’autre.

Si l’ocytocine est « l’hormone de l’amour », comme on l’appelle généralement, Keltner soutient que le nerf vague est le nerf de l’amour.

Mais lorsqu’il est activé, comme quand nous faisons preuve de compassion ou de gratitude, c’est aussi le nerf de la guérison.

La preuve la plus convaincante à cet égard a peut-être été apportée par des chercheurs de l’Université Vrije à Bruxelles, qui ont examiné 12 études portant sur 1.822 patients atteints de cancer. Ils ont contrôlé la variabilité de la fréquence cardiaque (VRC), qui est un indicateur à la fois de la santé du cœur et de l’activité du nerf vague.

Ce qu’ils ont trouvé était extraordinaire. Plus l’activité du nerf vague est élevée, plus le cancer progresse lentement chez ces patients, peu importe le type de cancer qu’ils ont eu.

C’était particulièrement évident chez les patients atteints d’un cancer avancé qui s’était propagé.

Sur le plan biologique, l’activation du nerf vague et l’augmentation du taux d’ocytocine ont un effet curatif marqué sur le corps.

David Hamilton, ancien chercheur médical et auteur de Why Kindness Is Good for You, a fait une étude sur les effets curatifs de l’augmentation du taux d’ocytocine et a trouvé des preuves qu’un taux élevé de cette hormone réduit l’inflammation et renforce le système immunitaire, favorise la digestion, abaisse la tension artérielle, soigne les blessures plus rapidement, et même répare les dommages au cœur après une crise cardiaque.

L’ocytocine joue un rôle clé dans la transformation de cellules souches indifférenciées en cellules matures, qui contribuent également à la réparation et au renouvellement.

Cela pourrait en partie expliquer pourquoi un nerf vague sain a un effet si profond sur la survie au cancer.

Et nous avons découvert à maintes reprises dans mes expériences sur l’Intention que les gens vivent des guérisons instantanées de toutes sortes, y compris du cancer, lorsqu’ils se détachent d’eux-mêmes et envoient leurs intentions à quelqu’un.

Il est clair que l’altruisme fait ressortir toutes les émotions plus élevées en nous ; c’est peut-être l’émotion qui définit le plus notre humanité – notre sens d’une vie bien vécue – et donne un sens à notre vie. (…) »

Augmentez votre taux d’ocytocine, faites de l’EFT !

Prochains Cours et formations en EFT

Le Tutoriel Officiel de l’EFT de Gary Craig

Lire l’article original en anglais