Recherches

    • The Effect of EFT on Psychological States in a Veterans Population. Recherche en cours
    • EFT Eyesight Experiment
    • Listing of Published Research in Energy Psychology
    • Réduction de l’anxiété avec l’EFT chez des patients dentaires

REDUCTION DE L’ANXIETE AVEC L’EFT CHEZ DES PATIENTS DENTAIRES

Introduction

Malgré les très nombreuses avancées technologiques en dentisterie, les visites chez le dentiste continuent à être une cause de forte anxiété. Selon les estimations, 1 adulte sur 3 souffre d’une anxiété de modérée à grave lorsqu’ils doivent affronter un traitement dentaire ; chez les enfants le chiffre est similaire (British Dental Association, 1995). Cette anxiété tend à rendre le traitement dentaire plus difficile, apportant de l’anxiété supplémentaire au patient. Mais c’est aussi une source de stress pour le dentiste et son personnel – cela prend du temps et c’est épuisant. Une méthode simple, rapide et pourtant efficace pour réduire l’anxiété dentaire rendrait le traitement beaucoup plus acceptable pour toutes les personnes concernées.

Buts & Objectifs

Le but de cette étude était de déterminer les effets de l’EFT sur des patients dentaires anxieux, immédiatement avant un traitement dentaire. L’objectif était de démontrer que l’EFT serait une façon efficace et pratique de réduire l’anxiété chez les patients dentaires.

Méthode

Lorsque les patients étaient examinés, on demandait à ceux qui avaient besoin d’un traitement opératoire tel que traitement de caries, extractions, couronnes ou bridge, si la pensée du traitement à entreprendre leur causait de l’anxiété. Les patients qui affirmaient se sentir anxieux à l’idée du traitement à entreprendre se voyaient proposer d’essayer l’EFT. Le procédé leur était brièvement expliqué, habituellement comme étant de l’« acupressure psychologique ». Tous les patients qui étaient d’accord d’essayer l’EFT (presque tout le monde) se voyaient donner des rendez-vous dans lesquels étaient inclus 10 minutes supplémentaires pour leur expliquer plus en détails l’EFT et pour qu’ils puissent se l’appliquer. A leur rendez-vous suivant, on demandait à ces patients d’évaluer leur anxiété sur une échelle de 0 à 10, où 0 était un calme total et 10 serait le plus anxieux possible.(SUD). Seuls les patients qui donnaient une évaluation de 6 ou plus étaient retenus pour l’étude : ils étaient 30. L’EFT était décrit à chaque patient, suivi par l’application de l’EFT. La recette de base était initialement utilisée, suivie par les variations nécessaires, jusqu’à ce que le patient dise qu’il n’en n’avait plus besoin ou que 6 minutes étaient passées. Une autre évaluation des SUD était prise. Ceci était suivi immédiatement par le traitement dentaire. Tous les patients étaient informés qu’ils pouvaient tapoter sur les points sur leur mains s’ils en ressentaient le besoin. A la suite du traitement, il était demandé aux patients de commenter leur expérience.

Résultats

Total du score d’anxiété pre-EFT 241
Moyenne du score d’anxiété pre-EFT 8
Total du score d’anxiété post-EFT 91
Moyenne du score d’anxiété post-EFT 3
Réduction plus grande 8 (2 cas)
Réduction plus petite 2 (2 cas)
Pourcentage de la réduction d’anxiété à 3 ou moins 72.6%
POURCENTAGE DES PATIENTS AVEC UNE ANXIETE REDUITE APRES L’EFT 100%

(L’analyse graphique : 3 graphiques sous format PDF sur ***emofree.com***)

Discussion

Malgré le fait que cette étude soit relativement petite, et qu’avec de nombreux patients l’EFT ait été arrêté au temps imparti plutôt que continué jusqu’à la réussite complète, elle montre bien que l’EFT a réduit l’anxiété dans tous les cas (100%), avec presque 3 patients sur 4 atteignant un niveau de confort et de sentiment de contrôle, ce qui leur a permis de vraiment bien supporter le travail dentaire entrepris. La réduction générale de l’anxiété est d’un grand bénéfice non-seulement pour les patients, mais aussi pour le dentiste et toute l’équipe dentaire, permettant au travail dentaire de se faire plus facilement, plus rapidement et de façon bien moins éprouvante pour les nerfs pour toutes les personnes concernées. Il est important de noter que, dans cette étude, aucun patient n’a réduit son score à zéro. Lorsqu’on subit un traitement dentaire, des procédures particulièrement invasives telles qu’une piqûre d’anesthésie locale, il est naturel d’avoir un petite appréhension – pourvu qu’elle soit petite – et plus important de tout, qu’elle permette au patient de se sentir relativement tranquille et en contrôle. Approximativement 80% des patients ont affirmé que c’était le cas après l’EFT dans cette étude.

Conclusion

En tant que praticien et formateur de niveau III, j’utilise l’EFT constamment, non-seulement pour mes patients dentaires, mais pour moi-même et d’autres clients qui viennent dans mon centre de thérapies. J’espère que cette étude va encourager d’autres dentistes et leur personnel à s’informer sur l’EFT et son efficacité en dentisterie. (Une version plus complète et plus détaillée de ce document, y compris une explication de ce qu’est l’EFT sera en circulation dans les périodiques dentaires). Graham Temple

Acupoint_Stimulation_Research_ReviewThe Effect of EFT on Psychological States in a Veterans Population. Recherche en cours

  • EFT Eyesight Experiment
  • Listing of Published Research in Energy Psychology
  • Réduction de l’anxiété avec l’EFT chez des patients dentaires

 

REDUCTION DE L’ANXIETE AVEC L’EFT CHEZ DES PATIENTS DENTAIRES

Introduction

Malgré les très nombreuses avancées technologiques en dentisterie, les visites chez le dentiste continuent à être une cause de forte anxiété. Selon les estimations, 1 adulte sur 3 souffre d’une anxiété de modérée à grave lorsqu’ils doivent affronter un traitement dentaire ; chez les enfants le chiffre est similaire (British Dental Association, 1995). Cette anxiété tend à rendre le traitement dentaire plus difficile, apportant de l’anxiété supplémentaire au patient. Mais c’est aussi une source de stress pour le dentiste et son personnel – cela prend du temps et c’est épuisant. Une méthode simple, rapide et pourtant efficace pour réduire l’anxiété dentaire rendrait le traitement beaucoup plus acceptable pour toutes les personnes concernées.

Buts & Objectifs

Le but de cette étude était de déterminer les effets de l’EFT sur des patients dentaires anxieux, immédiatement avant un traitement dentaire. L’objectif était de démontrer que l’EFT serait une façon efficace et pratique de réduire l’anxiété chez les patients dentaires.

Méthode

Lorsque les patients étaient examinés, on demandait à ceux qui avaient besoin d’un traitement opératoire tel que traitement de caries, extractions, couronnes ou bridge, si la pensée du traitement à entreprendre leur causait de l’anxiété. Les patients qui affirmaient se sentir anxieux à l’idée du traitement à entreprendre se voyaient proposer d’essayer l’EFT. Le procédé leur était brièvement expliqué, habituellement comme étant de l’« acupressure psychologique ». Tous les patients qui étaient d’accord d’essayer l’EFT (presque tout le monde) se voyaient donner des rendez-vous dans lesquels étaient inclus 10 minutes supplémentaires pour leur expliquer plus en détails l’EFT et pour qu’ils puissent se l’appliquer. A leur rendez-vous suivant, on demandait à ces patients d’évaluer leur anxiété sur une échelle de 0 à 10, où 0 était un calme total et 10 serait le plus anxieux possible.(SUD). Seuls les patients qui donnaient une évaluation de 6 ou plus étaient retenus pour l’étude : ils étaient 30. L’EFT était décrit à chaque patient, suivi par l’application de l’EFT. La recette de base était initialement utilisée, suivie par les variations nécessaires, jusqu’à ce que le patient dise qu’il n’en n’avait plus besoin ou que 6 minutes étaient passées. Une autre évaluation des SUD était prise. Ceci était suivi immédiatement par le traitement dentaire. Tous les patients étaient informés qu’ils pouvaient tapoter sur les points sur leur mains s’ils en ressentaient le besoin. A la suite du traitement, il était demandé aux patients de commenter leur expérience.

Résultats

Total du score d’anxiété pre-EFT 241
Moyenne du score d’anxiété pre-EFT 8
Total du score d’anxiété post-EFT 91
Moyenne du score d’anxiété post-EFT 3
Réduction plus grande 8 (2 cas)
Réduction plus petite 2 (2 cas)
Pourcentage de la réduction d’anxiété à 3 ou moins 72.6%
POURCENTAGE DES PATIENTS AVEC UNE ANXIETE REDUITE APRES L’EFT 100%

(L’analyse graphique : 3 graphiques sous format PDF sur ***emofree.com***)

Discussion

Malgré le fait que cette étude soit relativement petite, et qu’avec de nombreux patients l’EFT ait été arrêté au temps imparti plutôt que continué jusqu’à la réussite complète, elle montre bien que l’EFT a réduit l’anxiété dans tous les cas (100%), avec presque 3 patients sur 4 atteignant un niveau de confort et de sentiment de contrôle, ce qui leur a permis de vraiment bien supporter le travail dentaire entrepris. La réduction générale de l’anxiété est d’un grand bénéfice non-seulement pour les patients, mais aussi pour le dentiste et toute l’équipe dentaire, permettant au travail dentaire de se faire plus facilement, plus rapidement et de façon bien moins éprouvante pour les nerfs pour toutes les personnes concernées. Il est important de noter que, dans cette étude, aucun patient n’a réduit son score à zéro. Lorsqu’on subit un traitement dentaire, des procédures particulièrement invasives telles qu’une piqûre d’anesthésie locale, il est naturel d’avoir un petite appréhension – pourvu qu’elle soit petite – et plus important de tout, qu’elle permette au patient de se sentir relativement tranquille et en contrôle. Approximativement 80% des patients ont affirmé que c’était le cas après l’EFT dans cette étude.

Conclusion

En tant que praticien et formateur de niveau III, j’utilise l’EFT constamment, non-seulement pour mes patients dentaires, mais pour moi-même et d’autres clients qui viennent dans mon centre de thérapies. J’espère que cette étude va encourager d’autres dentistes et leur personnel à s’informer sur l’EFT et son efficacité en dentisterie. (Une version plus complète et plus détaillée de ce document, y compris une explication de ce qu’est l’EFT sera en circulation dans les périodiques dentaires). Graham Temple

Acupoint_Stimulation_Research_ReviewThe Effect of EFT on Psychological States in a Veterans Population. Recherche en cours

  • EFT Eyesight Experiment
  • Listing of Published Research in Energy Psychology
  • Réduction de l’anxiété avec l’EFT chez des patients dentaires

 

REDUCTION DE L’ANXIETE AVEC L’EFT CHEZ DES PATIENTS DENTAIRES

Introduction

Malgré les très nombreuses avancées technologiques en dentisterie, les visites chez le dentiste continuent à être une cause de forte anxiété. Selon les estimations, 1 adulte sur 3 souffre d’une anxiété de modérée à grave lorsqu’ils doivent affronter un traitement dentaire ; chez les enfants le chiffre est similaire (British Dental Association, 1995). Cette anxiété tend à rendre le traitement dentaire plus difficile, apportant de l’anxiété supplémentaire au patient. Mais c’est aussi une source de stress pour le dentiste et son personnel – cela prend du temps et c’est épuisant. Une méthode simple, rapide et pourtant efficace pour réduire l’anxiété dentaire rendrait le traitement beaucoup plus acceptable pour toutes les personnes concernées.

Buts & Objectifs

Le but de cette étude était de déterminer les effets de l’EFT sur des patients dentaires anxieux, immédiatement avant un traitement dentaire. L’objectif était de démontrer que l’EFT serait une façon efficace et pratique de réduire l’anxiété chez les patients dentaires.

Méthode

Lorsque les patients étaient examinés, on demandait à ceux qui avaient besoin d’un traitement opératoire tel que traitement de caries, extractions, couronnes ou bridge, si la pensée du traitement à entreprendre leur causait de l’anxiété. Les patients qui affirmaient se sentir anxieux à l’idée du traitement à entreprendre se voyaient proposer d’essayer l’EFT. Le procédé leur était brièvement expliqué, habituellement comme étant de l’« acupressure psychologique ». Tous les patients qui étaient d’accord d’essayer l’EFT (presque tout le monde) se voyaient donner des rendez-vous dans lesquels étaient inclus 10 minutes supplémentaires pour leur expliquer plus en détails l’EFT et pour qu’ils puissent se l’appliquer. A leur rendez-vous suivant, on demandait à ces patients d’évaluer leur anxiété sur une échelle de 0 à 10, où 0 était un calme total et 10 serait le plus anxieux possible.(SUD). Seuls les patients qui donnaient une évaluation de 6 ou plus étaient retenus pour l’étude : ils étaient 30. L’EFT était décrit à chaque patient, suivi par l’application de l’EFT. La recette de base était initialement utilisée, suivie par les variations nécessaires, jusqu’à ce que le patient dise qu’il n’en n’avait plus besoin ou que 6 minutes étaient passées. Une autre évaluation des SUD était prise. Ceci était suivi immédiatement par le traitement dentaire. Tous les patients étaient informés qu’ils pouvaient tapoter sur les points sur leur mains s’ils en ressentaient le besoin. A la suite du traitement, il était demandé aux patients de commenter leur expérience.

Résultats

Total du score d’anxiété pre-EFT 241
Moyenne du score d’anxiété pre-EFT 8
Total du score d’anxiété post-EFT 91
Moyenne du score d’anxiété post-EFT 3
Réduction plus grande 8 (2 cas)
Réduction plus petite 2 (2 cas)
Pourcentage de la réduction d’anxiété à 3 ou moins 72.6%
POURCENTAGE DES PATIENTS AVEC UNE ANXIETE REDUITE APRES L’EFT 100%

(L’analyse graphique : 3 graphiques sous format PDF sur ***emofree.com***)

Discussion

Malgré le fait que cette étude soit relativement petite, et qu’avec de nombreux patients l’EFT ait été arrêté au temps imparti plutôt que continué jusqu’à la réussite complète, elle montre bien que l’EFT a réduit l’anxiété dans tous les cas (100%), avec presque 3 patients sur 4 atteignant un niveau de confort et de sentiment de contrôle, ce qui leur a permis de vraiment bien supporter le travail dentaire entrepris. La réduction générale de l’anxiété est d’un grand bénéfice non-seulement pour les patients, mais aussi pour le dentiste et toute l’équipe dentaire, permettant au travail dentaire de se faire plus facilement, plus rapidement et de façon bien moins éprouvante pour les nerfs pour toutes les personnes concernées. Il est important de noter que, dans cette étude, aucun patient n’a réduit son score à zéro. Lorsqu’on subit un traitement dentaire, des procédures particulièrement invasives telles qu’une piqûre d’anesthésie locale, il est naturel d’avoir un petite appréhension – pourvu qu’elle soit petite – et plus important de tout, qu’elle permette au patient de se sentir relativement tranquille et en contrôle. Approximativement 80% des patients ont affirmé que c’était le cas après l’EFT dans cette étude.

Conclusion

En tant que praticien et formateur de niveau III, j’utilise l’EFT constamment, non-seulement pour mes patients dentaires, mais pour moi-même et d’autres clients qui viennent dans mon centre de thérapies. J’espère que cette étude va encourager d’autres dentistes et leur personnel à s’informer sur l’EFT et son efficacité en dentisterie. (Une version plus complète et plus détaillée de ce document, y compris une explication de ce qu’est l’EFT sera en circulation dans les périodiques dentaires). Graham Temple

The Effect of EFT on Psychological States in a Veterans Population. Recherche en cours

  • EFT Eyesight Experiment
  • Listing of Published Research in Energy Psychology
  • Réduction de l’anxiété avec l’EFT chez des patients dentaires

 

REDUCTION DE L’ANXIETE AVEC L’EFT CHEZ DES PATIENTS DENTAIRES

Introduction

Malgré les très nombreuses avancées technologiques en dentisterie, les visites chez le dentiste continuent à être une cause de forte anxiété. Selon les estimations, 1 adulte sur 3 souffre d’une anxiété de modérée à grave lorsqu’ils doivent affronter un traitement dentaire ; chez les enfants le chiffre est similaire (British Dental Association, 1995). Cette anxiété tend à rendre le traitement dentaire plus difficile, apportant de l’anxiété supplémentaire au patient. Mais c’est aussi une source de stress pour le dentiste et son personnel – cela prend du temps et c’est épuisant. Une méthode simple, rapide et pourtant efficace pour réduire l’anxiété dentaire rendrait le traitement beaucoup plus acceptable pour toutes les personnes concernées.

Buts & Objectifs

Le but de cette étude était de déterminer les effets de l’EFT sur des patients dentaires anxieux, immédiatement avant un traitement dentaire. L’objectif était de démontrer que l’EFT serait une façon efficace et pratique de réduire l’anxiété chez les patients dentaires.

Méthode

Lorsque les patients étaient examinés, on demandait à ceux qui avaient besoin d’un traitement opératoire tel que traitement de caries, extractions, couronnes ou bridge, si la pensée du traitement à entreprendre leur causait de l’anxiété. Les patients qui affirmaient se sentir anxieux à l’idée du traitement à entreprendre se voyaient proposer d’essayer l’EFT. Le procédé leur était brièvement expliqué, habituellement comme étant de l’« acupressure psychologique ». Tous les patients qui étaient d’accord d’essayer l’EFT (presque tout le monde) se voyaient donner des rendez-vous dans lesquels étaient inclus 10 minutes supplémentaires pour leur expliquer plus en détails l’EFT et pour qu’ils puissent se l’appliquer. A leur rendez-vous suivant, on demandait à ces patients d’évaluer leur anxiété sur une échelle de 0 à 10, où 0 était un calme total et 10 serait le plus anxieux possible.(SUD). Seuls les patients qui donnaient une évaluation de 6 ou plus étaient retenus pour l’étude : ils étaient 30. L’EFT était décrit à chaque patient, suivi par l’application de l’EFT. La recette de base était initialement utilisée, suivie par les variations nécessaires, jusqu’à ce que le patient dise qu’il n’en n’avait plus besoin ou que 6 minutes étaient passées. Une autre évaluation des SUD était prise. Ceci était suivi immédiatement par le traitement dentaire. Tous les patients étaient informés qu’ils pouvaient tapoter sur les points sur leur mains s’ils en ressentaient le besoin. A la suite du traitement, il était demandé aux patients de commenter leur expérience.

Résultats

Total du score d’anxiété pre-EFT 241
Moyenne du score d’anxiété pre-EFT 8
Total du score d’anxiété post-EFT 91
Moyenne du score d’anxiété post-EFT 3
Réduction plus grande 8 (2 cas)
Réduction plus petite 2 (2 cas)
Pourcentage de la réduction d’anxiété à 3 ou moins 72.6%
POURCENTAGE DES PATIENTS AVEC UNE ANXIETE REDUITE APRES L’EFT 100%

(L’analyse graphique : 3 graphiques sous format PDF sur ***emofree.com***)

Discussion

Malgré le fait que cette étude soit relativement petite, et qu’avec de nombreux patients l’EFT ait été arrêté au temps imparti plutôt que continué jusqu’à la réussite complète, elle montre bien que l’EFT a réduit l’anxiété dans tous les cas (100%), avec presque 3 patients sur 4 atteignant un niveau de confort et de sentiment de contrôle, ce qui leur a permis de vraiment bien supporter le travail dentaire entrepris. La réduction générale de l’anxiété est d’un grand bénéfice non-seulement pour les patients, mais aussi pour le dentiste et toute l’équipe dentaire, permettant au travail dentaire de se faire plus facilement, plus rapidement et de façon bien moins éprouvante pour les nerfs pour toutes les personnes concernées. Il est important de noter que, dans cette étude, aucun patient n’a réduit son score à zéro. Lorsqu’on subit un traitement dentaire, des procédures particulièrement invasives telles qu’une piqûre d’anesthésie locale, il est naturel d’avoir un petite appréhension – pourvu qu’elle soit petite – et plus important de tout, qu’elle permette au patient de se sentir relativement tranquille et en contrôle. Approximativement 80% des patients ont affirmé que c’était le cas après l’EFT dans cette étude.

Conclusion

En tant que praticien et formateur de niveau III, j’utilise l’EFT constamment, non-seulement pour mes patients dentaires, mais pour moi-même et d’autres clients qui viennent dans mon centre de thérapies. J’espère que cette étude va encourager d’autres dentistes et leur personnel à s’informer sur l’EFT et son efficacité en dentisterie. (Une version plus complète et plus détaillée de ce document, y compris une explication de ce qu’est l’EFT sera en circulation dans les périodiques dentaires). Graham Temple

The Effect of EFT on Psychological States in a Veterans Population. Recherche en cours

  • EFT Eyesight Experiment
  • Listing of Published Research in Energy Psychology
  • Réduction de l’anxiété avec l’EFT chez des patients dentaires

 

REDUCTION DE L’ANXIETE AVEC L’EFT CHEZ DES PATIENTS DENTAIRES

Introduction

Malgré les très nombreuses avancées technologiques en dentisterie, les visites chez le dentiste continuent à être une cause de forte anxiété. Selon les estimations, 1 adulte sur 3 souffre d’une anxiété de modérée à grave lorsqu’ils doivent affronter un traitement dentaire ; chez les enfants le chiffre est similaire (British Dental Association, 1995). Cette anxiété tend à rendre le traitement dentaire plus difficile, apportant de l’anxiété supplémentaire au patient. Mais c’est aussi une source de stress pour le dentiste et son personnel – cela prend du temps et c’est épuisant. Une méthode simple, rapide et pourtant efficace pour réduire l’anxiété dentaire rendrait le traitement beaucoup plus acceptable pour toutes les personnes concernées.

Buts & Objectifs

Le but de cette étude était de déterminer les effets de l’EFT sur des patients dentaires anxieux, immédiatement avant un traitement dentaire. L’objectif était de démontrer que l’EFT serait une façon efficace et pratique de réduire l’anxiété chez les patients dentaires.

Méthode

Lorsque les patients étaient examinés, on demandait à ceux qui avaient besoin d’un traitement opératoire tel que traitement de caries, extractions, couronnes ou bridge, si la pensée du traitement à entreprendre leur causait de l’anxiété. Les patients qui affirmaient se sentir anxieux à l’idée du traitement à entreprendre se voyaient proposer d’essayer l’EFT. Le procédé leur était brièvement expliqué, habituellement comme étant de l’« acupressure psychologique ». Tous les patients qui étaient d’accord d’essayer l’EFT (presque tout le monde) se voyaient donner des rendez-vous dans lesquels étaient inclus 10 minutes supplémentaires pour leur expliquer plus en détails l’EFT et pour qu’ils puissent se l’appliquer. A leur rendez-vous suivant, on demandait à ces patients d’évaluer leur anxiété sur une échelle de 0 à 10, où 0 était un calme total et 10 serait le plus anxieux possible.(SUD). Seuls les patients qui donnaient une évaluation de 6 ou plus étaient retenus pour l’étude : ils étaient 30. L’EFT était décrit à chaque patient, suivi par l’application de l’EFT. La recette de base était initialement utilisée, suivie par les variations nécessaires, jusqu’à ce que le patient dise qu’il n’en n’avait plus besoin ou que 6 minutes étaient passées. Une autre évaluation des SUD était prise. Ceci était suivi immédiatement par le traitement dentaire. Tous les patients étaient informés qu’ils pouvaient tapoter sur les points sur leur mains s’ils en ressentaient le besoin. A la suite du traitement, il était demandé aux patients de commenter leur expérience.

Résultats

Total du score d’anxiété pre-EFT 241
Moyenne du score d’anxiété pre-EFT 8
Total du score d’anxiété post-EFT 91
Moyenne du score d’anxiété post-EFT 3
Réduction plus grande 8 (2 cas)
Réduction plus petite 2 (2 cas)
Pourcentage de la réduction d’anxiété à 3 ou moins 72.6%
POURCENTAGE DES PATIENTS AVEC UNE ANXIETE REDUITE APRES L’EFT 100%

(L’analyse graphique : 3 graphiques sous format PDF sur ***emofree.com***)

Discussion

Malgré le fait que cette étude soit relativement petite, et qu’avec de nombreux patients l’EFT ait été arrêté au temps imparti plutôt que continué jusqu’à la réussite complète, elle montre bien que l’EFT a réduit l’anxiété dans tous les cas (100%), avec presque 3 patients sur 4 atteignant un niveau de confort et de sentiment de contrôle, ce qui leur a permis de vraiment bien supporter le travail dentaire entrepris. La réduction générale de l’anxiété est d’un grand bénéfice non-seulement pour les patients, mais aussi pour le dentiste et toute l’équipe dentaire, permettant au travail dentaire de se faire plus facilement, plus rapidement et de façon bien moins éprouvante pour les nerfs pour toutes les personnes concernées. Il est important de noter que, dans cette étude, aucun patient n’a réduit son score à zéro. Lorsqu’on subit un traitement dentaire, des procédures particulièrement invasives telles qu’une piqûre d’anesthésie locale, il est naturel d’avoir un petite appréhension – pourvu qu’elle soit petite – et plus important de tout, qu’elle permette au patient de se sentir relativement tranquille et en contrôle. Approximativement 80% des patients ont affirmé que c’était le cas après l’EFT dans cette étude.

Conclusion

En tant que praticien et formateur de niveau III, j’utilise l’EFT constamment, non-seulement pour mes patients dentaires, mais pour moi-même et d’autres clients qui viennent dans mon centre de thérapies. J’espère que cette étude va encourager d’autres dentistes et leur personnel à s’informer sur l’EFT et son efficacité en dentisterie. (Une version plus complète et plus détaillée de ce document, y compris une explication de ce qu’est l’EFT sera en circulation dans les périodiques dentaires). Graham Temple

The Effect of EFT on Psychological States in a Veterans Population. Recherche en cours

  • EFT Eyesight Experiment
  • Listing of Published Research in Energy Psychology
  • Réduction de l’anxiété avec l’EFT chez des patients dentaires

 

REDUCTION DE L’ANXIETE AVEC L’EFT CHEZ DES PATIENTS DENTAIRES

Introduction

Malgré les très nombreuses avancées technologiques en dentisterie, les visites chez le dentiste continuent à être une cause de forte anxiété. Selon les estimations, 1 adulte sur 3 souffre d’une anxiété de modérée à grave lorsqu’ils doivent affronter un traitement dentaire ; chez les enfants le chiffre est similaire (British Dental Association, 1995). Cette anxiété tend à rendre le traitement dentaire plus difficile, apportant de l’anxiété supplémentaire au patient. Mais c’est aussi une source de stress pour le dentiste et son personnel – cela prend du temps et c’est épuisant. Une méthode simple, rapide et pourtant efficace pour réduire l’anxiété dentaire rendrait le traitement beaucoup plus acceptable pour toutes les personnes concernées.

Buts & Objectifs

Le but de cette étude était de déterminer les effets de l’EFT sur des patients dentaires anxieux, immédiatement avant un traitement dentaire. L’objectif était de démontrer que l’EFT serait une façon efficace et pratique de réduire l’anxiété chez les patients dentaires.

Méthode

Lorsque les patients étaient examinés, on demandait à ceux qui avaient besoin d’un traitement opératoire tel que traitement de caries, extractions, couronnes ou bridge, si la pensée du traitement à entreprendre leur causait de l’anxiété. Les patients qui affirmaient se sentir anxieux à l’idée du traitement à entreprendre se voyaient proposer d’essayer l’EFT. Le procédé leur était brièvement expliqué, habituellement comme étant de l’« acupressure psychologique ». Tous les patients qui étaient d’accord d’essayer l’EFT (presque tout le monde) se voyaient donner des rendez-vous dans lesquels étaient inclus 10 minutes supplémentaires pour leur expliquer plus en détails l’EFT et pour qu’ils puissent se l’appliquer. A leur rendez-vous suivant, on demandait à ces patients d’évaluer leur anxiété sur une échelle de 0 à 10, où 0 était un calme total et 10 serait le plus anxieux possible.(SUD). Seuls les patients qui donnaient une évaluation de 6 ou plus étaient retenus pour l’étude : ils étaient 30. L’EFT était décrit à chaque patient, suivi par l’application de l’EFT. La recette de base était initialement utilisée, suivie par les variations nécessaires, jusqu’à ce que le patient dise qu’il n’en n’avait plus besoin ou que 6 minutes étaient passées. Une autre évaluation des SUD était prise. Ceci était suivi immédiatement par le traitement dentaire. Tous les patients étaient informés qu’ils pouvaient tapoter sur les points sur leur mains s’ils en ressentaient le besoin. A la suite du traitement, il était demandé aux patients de commenter leur expérience.

Résultats

Total du score d’anxiété pre-EFT 241
Moyenne du score d’anxiété pre-EFT 8
Total du score d’anxiété post-EFT 91
Moyenne du score d’anxiété post-EFT 3
Réduction plus grande 8 (2 cas)
Réduction plus petite 2 (2 cas)
Pourcentage de la réduction d’anxiété à 3 ou moins 72.6%
POURCENTAGE DES PATIENTS AVEC UNE ANXIETE REDUITE APRES L’EFT 100%

(L’analyse graphique : 3 graphiques sous format PDF sur ***emofree.com***)

Discussion

Malgré le fait que cette étude soit relativement petite, et qu’avec de nombreux patients l’EFT ait été arrêté au temps imparti plutôt que continué jusqu’à la réussite complète, elle montre bien que l’EFT a réduit l’anxiété dans tous les cas (100%), avec presque 3 patients sur 4 atteignant un niveau de confort et de sentiment de contrôle, ce qui leur a permis de vraiment bien supporter le travail dentaire entrepris. La réduction générale de l’anxiété est d’un grand bénéfice non-seulement pour les patients, mais aussi pour le dentiste et toute l’équipe dentaire, permettant au travail dentaire de se faire plus facilement, plus rapidement et de façon bien moins éprouvante pour les nerfs pour toutes les personnes concernées. Il est important de noter que, dans cette étude, aucun patient n’a réduit son score à zéro. Lorsqu’on subit un traitement dentaire, des procédures particulièrement invasives telles qu’une piqûre d’anesthésie locale, il est naturel d’avoir un petite appréhension – pourvu qu’elle soit petite – et plus important de tout, qu’elle permette au patient de se sentir relativement tranquille et en contrôle. Approximativement 80% des patients ont affirmé que c’était le cas après l’EFT dans cette étude.

Conclusion

En tant que praticien et formateur de niveau III, j’utilise l’EFT constamment, non-seulement pour mes patients dentaires, mais pour moi-même et d’autres clients qui viennent dans mon centre de thérapies. J’espère que cette étude va encourager d’autres dentistes et leur personnel à s’informer sur l’EFT et son efficacité en dentisterie. (Une version plus complète et plus détaillée de ce document, y compris une explication de ce qu’est l’EFT sera en circulation dans les périodiques dentaires). Graham Temple