Dépasser une blocage pour devenir meilleure cavalière

Une jeune fille (que nous appellerons Jane) qui ne savait pas très bien monter à cheval alla avec une amie (qui savait encore moins bien monter), dans un manège où elles réussirent à convaincre tout le monde qu’elles étaient des cavalières de bon niveau. On leur donna des bombes, des chevaux et on leur permit d’aller en promenade. Mais au cours de la promenade il y eu un soudain bruit de taille-haie, et le cheval de Jane prit ombrage – il piqua alors un galop, et fonça tout droit sur un muret. Jane cru qu’elle allait mourir. Mais le cheval s’arrêta net juste avant le muret, et Jane tomba.

Durant deux décennies, Jane eut peur des chevaux. Avec la thérapie cognitive et beaucoup de courage elle réussissait maintenant à les approcher. Elle s’occupait même d’un cheval avec lequel elle prenait même des leçons. Mais elle se sentait encore « bloquée ». Elle disait « je n’arrive pas à me détendre. Mon corps se raidit. J’ai peur quand le cheval va vite… même quand il n’y a aucun risques. Le cheval ressent cela comme un manque de support et devient anxieux ». Elle était vraiment bloquée dans ce cycle, et frustrée. Après une séance de travail d’EFT avec un praticien expérimenté, tout l’émotionnel lié à cette chute (qui s’avérait être la seule source de ses blocages) avait disparu. Pourtant, après la dernière séance, elle avait l’impression que sa peur d’être sur un cheval au galop était toujours bien là, alors qu’en séance elle ne ressentait plus d’émotion. Cela la désespéra.

Mais Jane n’était pas une femme à se rendre facilement, et malgré sa déception elle alla suivre son cours d’équitation le week-end qui suivait sa dernière séance d’EFT. Elle senti alors tout de suite que ses bras n’étaient plus raides. Elle était «ouverte au cheval », répondant avec aisance à son feedback. Elle se tenait mieux et montait mieux. Elle suivait la leçon comme jamais. Son professeur aussi remarqua le changement et lui en fit part, ce qui confirma à Jane la perception qu’elle avait d’être entrain de monter différemment. Mais Jane n’était toujours pas convaincue d’avoir réussi à dépasser ses blocages. Elle se disait que peut être ça allait mieux parce que son professeur était là et lui disait quoi faire.

Ce n’est que lorsqu’elle parti seule en promenade avec son cheval et qu’elle ressenti la même chose, qu’elle commença à croire qu’elle était devenue potentiellement une autre cavalière. Lorsqu’elle retourna pour sa seconde consultation, elle déclara que cette chute qu’elle avait fait plus jeune lui semblait n’être maintenant plus qu’une vieille photo en noir et blanc, et qu’elle n’y avait pratiquement plus pensé depuis la première consultation. Elle avait aussi réalisé depuis, que lorsqu’on voit un cheval et son cavalier « faire un » c’est parce que le cavalier est hautement qualifié et entraîné. Les meilleurs cavaliers s’entraînent jusqu’à six heures par jour. Ainsi c’est une question de talent, mais aussi de travail. Maintenant que l’EFT avait enlevé son blocage qui l’empêchait de communiquer avec son cheval, et ainsi d’apprendre, elle compris qu’elle avait encore tout à apprendre en équitation ; en particulier la technique. Son blocage l’avait empêché de voir tout ça. Maintenant qu’il n’était plus, son apprentissage ne faisait que commencer. Elle compris qu’elle allait enfin apprendre à devenir une vraie et experte cavalière.

Judy Byrne