L’EFT élimine un acouphène en seulement trois séances

« Pascal » souffre d’acouphène sous la forme d’un sifflement continu – depuis deux ans cet acouphène lui rend la vie insupportable. Au début il avait consulté un oto-rhino-laryngologiste, mais celui-ci n’avait rien constaté d’anormal; il lui dit que son problème était probablement psychosomatique et que les acouphènes sont difficiles à soigner. Sur les conseils d’une amie, Pascal a alors essayé l’acupuncture pour tenter d’améliorer son problème – malheureusement après six séances il n’y avait aucune atténuation de son sifflement. Il a alors consulté un sophrologue – et là, à plus grand soulagement, après quelques séances il ressenti une légère amélioration. Malheureusement cette amélioration ne dura que quelques semaines : une fois le traitement arrêté, son sifflement revint à son même niveau d’avant le traitement

Lorsqu’il vint me voir, il était un peu sceptique : ses expériences semblaient avoir donné raison à l’oto-rhino-laryngologiste consulté au début de son acouphène. Mais il était malgré tout prêt à essayer encore cette « drôle de méthode » pour avoir lu certains témoignages sur le site de Gary Craig. Lors de notre première séance nous avons tout d’abord commencé à faire de l’EFT sur sa tension ainsi que l’état de fatigue que ce sifflement incessant lui procurait. Une fois que Pascal fut détendu, nous avons commencé à travailler directement sur son acouphène. Tout d’abord sur le « son », les variations qui avaient lieu au niveau de l’intensité, et puis aussi sur l’aspect « prenant » de ce son – sur lequel il se focalisait presque sans cesse.

Après plusieurs séries d’EFT, Pascal commença à sentir de légères variations dans le son de son sifflement, il me le décrivit un peu comme une ondulation : oscillant entre des sons aigus et moins aigus, le son devenait moins linéaire.

Nous avons continué ce travail sur le son à la séance suivante – pour passer ensuite sur certains des aspects émotionnels qui commençaient à apparaître. Au fil de notre travail sur les raisons émotionnelles de cet acouphène, la qualité du son de celui-ci continuait à se modifier en perdant dans les aigus. Il a fini par se dissoudre complètement au bout de trois séances d’EFT. Un an plus tard Pascal m’a téléphoné pour me donner des nouvelles : son acouphène n’était jamais réapparu.

Alain von der Weid