On élimine chez une petite fille de 7 ans sa phobie des chiens et son problème d’énurésie

J’aimerais partager avec vous deux incroyables histoires de succès avec l’EFT concernant la même petite fille de 7 ans. Une était un «miracle minute », alors que l’autre a nécessité un peu de persévérance.

Brianna est la patiente d’un collègue avec qui je partage mon cabinet. Un jour j’ai su que depuis qu’elle avait 2 ans, Brianna avait une grave phobie des chiens. J’ai dit à sa maman que je pourrais peut-être l’aider avec une technique qui enlèverait le probable trop-plein émotionnel que Briannia avait vis-à-vis des chiens.

Sa maman me raconta qu’à l’âge de deux ans Briannia aimait beaucoup les chiens et n’avait pas du tout peur d’eux. Jusqu’au jour où elle avait appelé un chien pour le caresser et le chien dans son excitation avait renversé la petite et s’était emmêlée avec elle – il avait fallu un petit moment pour les séparer.

Depuis ce trauma Briannia est devenue complètement phobique des chiens, au point que si on lui donnait le choix entre un chien venant vers elle, ou courir vers le trafic, Briannia allait vers les voitures.

J’ai travaillé avec Briannia pendant environ 15 minutes, en continuant à vérifier son intensité imaginaire de sa peur des chiens. Après 15 minutes elle m’a dit qu’elle était presque à zéro, mais c’est difficile à dire avec une petite de 7 ans. Alors j’ai demandé à sa mère de rentrer chez elle et de tester.

Moins d’une heure après qu’elles aient quitté mon cabinet, je reçus un coup de fil de la maman de Briannia me disant qu’un des chiens du voisinage était dehors quand elles étaient arrivées à la maison. Normalement cela faisait courir Briannia dans la maison en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Mais pas cette fois. Briannia s’était mise à caresser le chien et lui avait donné à manger de sa main pour la première fois depuis cinq ans. Plus tard dans la journée, sa maman emmena Briannia chez sa tante qui avait un très gros chien. Depuis cinq ans ce chien devait être enfermé à chaque fois que Briannia venait. Mais cette fois Briannia allait très bien – le chien était dehors, elle joua même à la balle avec le chien et lui pris la balle de sa bouche.

Sa mère était tellement impressionnée qu’elle me demanda si elle pouvait m’aider avec un problème d’énurésie. Ce à quoi j’ai répondu que j’aimerais beaucoup essayer.

Lorsqu’elle est revenue, nous avons travaillé directement sur « pipi-au-lit ». Deux jours plus tard sa mère m’appela pour me dire que ça n’avait pas marché. La première nuit elle n’avait pas fait pipi au lit, mais elle ne faisait jamais ça chez sa grand-mère. Mais la nuit suivante, en étant chez elle dans son propre lit, elle le mouilla.

Hmmm ! L’ampoule s’alluma et lorsque Briannia vint me voir la fois suivante, je lui demandais de quoi elle avait peur dans sa chambre. Elle me dit « le monstre dans l’armoire ». Alors nous avons tapoté là-dessus, Même si j’ai peur que les monstres dans mon armoire viennent me prendre, je suis quand même une enfant géniale.

Son niveau d’intensité est un peu descendu, mais était remonté à sa consultation suivante. Les cinq consultations suivantes sur un total de sept, nous avons également éliminé sa peur des gens méchants qui allaient lui faire du mal et l’enlever, ainsi que d’autres peurs, mais il a fallu beaucoup de persévérance pour tout enlever.

J’ai aussi demandé à sa mère de tapoter avec Brianna avant qu’elle aille se coucher. Sa maman la réveillait chaque nuit pour l’emmener aux toilettes afin qu’elle soit sèche à son réveil, mais la pauvre petite était complètement épuisée. Enfin, entre la deuxième et la troisième semaine de travail avec elle, elle a été capable de porter des culottes de grande fille pour la première fois de sa vie et fini le pipi au lit !

Quelle heureuse et rayonnante petite fille. C’est un sentiment très enrichissant d’avoir pu apporter une telle différence avec l’EFT dans la vie de cette belle petite fille.

Dr. Fred Feldstein

Traduction : Diane von der Weid, source : emofree.com
Toute copie intégrale ou partielle de cette traduction, quel que soit le support utilisé, devra mentionner le nom de l’auteur et son site, ainsi que le nom du traducteur et son site.